Biographie

robert-coinelROBERT COINEL (1950 - 2009)

La vie musicale de Robert COINEL a débuté à l'adolescence, avec une guitare, des chansons, et... sans aucune notion de solfège. La guitare est devenue électrique puis basse et ce musicien autodidacte a eu des activités professionnelles dans le domaine des variétés et du jazz jusqu'en 1972. Puis l'insatisfaction intellectuelle, l'envie de connaître la musique classique, le besoin d'apprendre à exprimer sa musique intérieure naissante l'ont poussé à entreprendre des études sérieuses. L'obligation du service militaire approchant, pour ne pas perdre son temps il a voulu apprendre à jouer du trombone à coulisse, ce qui lui a permis d'effectuer son service dans la musique militaire et surtout de bénéficier d'autorisations de sorties pour suivre des cours indispensables à sa formation. Il a donc suivi assidument des cours de solfège, d'analyse harmonique, ce qui l'a autorisé à accéder à des études officielles au conservatoire d'Aix en Provence : harmonie, contrepoint, composition dans la classe de Pierre Villette, études récompensées en 1979. Sa volonté de perfectionnement l'a incité à suivre des ateliers de composition avec Henri DUTILLEUX et Witold LUTOSLAWSKI et les cours de Iannis XENAKIS (1981-1986).

Parallèlement il était entré à l'Education Nationale où, après quelques années d'auxiliariat il a intégré l'équipe de formateurs de l'Ecole Normale Annexe et a participé à la formation continuée des instituteurs et professeurs, menant à bien de nombreux projets d'éveil musical, animant et coordonnant différentes réalisations musicales en milieu scolaire (1975-1985). Délégué départemental de l'Office Central de la Coopération à l'Ecole il a impulsé dans ce cadre de nombreux projets artistiques (chorales, contes musicaux) et audio-visuels (émissions de radio et de télévision, enregistrements discographiques) avec des élèves et les enseignants des établissements primaires et secondaires du département des Bouches du Rhône. La direction de chorales d'enfants a occupé une place privilégiée dans ce bouillonnement musical, la voix étant le premier instrument, et la chorale le milieu de prédilection pour communiquer et partager l'enthousiasme. Le chant ne l'a pas éloigné de la chanson, bien au contraire. Robert aimait beaucoup lors de soirée entre amis prendre sa guitare et chanter des chansons de Félix Leclerc, de Brassens, des airs de bossa-nova, du folk-song américain, Léo Ferré, les Beatles, les chansons populaires italiennes ou traditionnelle irlandaises...

01-robert-coinel

Cet éclectisme l'a conduit à approcher toutes les musiques, classiques, traditionnelles, savantes ou populaires. Chaque musique nouvelle lui ouvrait des portes vers d'autres horizons, d'autres cultures. Il a été séduit par les chants corses de Barbara Furtuna, le flamenco de Juan Carmona, la musique iranienne des Chémirani... et chaque rencontre a fait naître une curiosité, un désir de connaître d'autres aspects de ces cultures et d'établir des liens évidents de correspondances entre la musique, la poésie et la peinture.

08-1-robert-coinelToutes ces activités ne l'empêchent pas de composer, d'abord des pièces pour guitare, guitare et flûte, quatuor à cordes, puis, élargissant peu à peu son domaine de création, ce furent des pièces pédagogiques pour divers instruments, musique de scène, orchestre, électroacoustique, etc... plus de soixante-dix morceaux figurent à son catalogue. Sa très grande capacité de travail lui a permis d'avancer simultanément dans plusieurs domaines.
Dès ses premières années d'études musicales il a consacré beaucoup de temps à l'audition, assistant jusqu'à deux voire trois fois par semaine à des concerts, tous styles confondus. La rencontre de musiciens, compositeurs et interprètes de très grand talent, fût pour Robert Coinel un formidable moteur, outre l'immense plaisir de côtoyer des personnalités riches, généreuses et attachantes.
 
En 1992 il est « chargé de mission » auprès du Service Culturel de la ville de Martigues où il a la responsabilité de l'E.M.M.A., de la formation continue des personnels qui y sont rattachés, de la coordination des ateliers musicaux décentralisés, des interventions musicales en milieu scolaire en liaison avec les ministères et organismes concernés.

Extraits de l'émission « le salon de musique » octobre 2008, radio Grenouille.
Montage Lucien Bertolina

 

Robert COINEL a participé à plusieurs stages internationaux au cours desquels il a animé des ateliers de présentation et d'analyse des musiques du XX° siècle, donnant régulièrement des conférences sur les compositeurs contemporains. Il a poursuivi cette action dans le cadre de la préparation au C.A. de guitare.
Membre du Conseil d'Administration de l'ARCADE-PACA il participe à plusieurs groupes de travail en tant que représentant des directeurs d'établissements spécialisés.

Il a été invité comme compositeur en résidence du département de musique contemporaine du Conservatoire Darius MILHAUD, Ecole Nationale de Musique et de Danse d'Aix en Provence pour l'année 2000/2001.
Compositeur membre du MIM en 2004 il a assuré la direction de ce groupe de 2005 à 2008.
Robert COINEL a dirigé le Conservatoire à Rayonnement Communal de Martigues jusqu'en 2009.

Une portée sur la grille du conservatoire de musique dans l'Ile de Martigues.
Conception commune de Sophie Bertran de Balanda, architecte de la Ville de Martigues, et de Robert Coinel qui l'a agrémentée de quelques notes de bienvenue.

image-video-grille

Trompette : Gérard Occello, vidéo : Giovanni Libassi

L'univers sonore de Robert COINEL est rempli des senteurs, des couleurs et des sons des grands espaces naturels où il aimait à séjourner. Sans jamais être descriptive, sa musique est nourrie des bruits de la nuit, du frémissement des feuilles et du craquement des arbres, des murmures du vent, des vibrations de la lumière, des rumeurs de la mer et surtout de l'immensité des ciels du sud...

13-robert-coinelLes balades et randonnées, au pas de son cheval, en Haute Provence et dans la montagne de Lure lui étaient d'indispensables sources d'imprégnation de beauté et d'apaisement...